La Covidigitalisation de la profession dentaire

 

À situation exceptionnelle mesures … ?

 

Le 10 mars dernier, la France n’échappe pas au fléau de pandémie COVID 19 qui touche le monde depuis le début de l’année et démarre à son tour son confinement.
Dans l’urgence de la situation, les entreprises se réorganisent alors … on assiste à l’essor du télétravail.
Si dans la vie perso comme dans la vie pro la situation dérange certains, d’autres en bénéficient …

Google, Youtube et Facebook ont été les trois sites les plus visités en Avril 2020. La plateforme de vidéo conférence Zoom quant à elle a compté jusqu’à 200 millions d’utilisateurs par jour, soit 20 fois plus qu’avant la pandémie.

 

 

Si le confinement n’est plus en place aujourd’hui, les comportements demeurent différents et adaptés à la situation sanitaire actuelle. La baisse du contact physique a eu des effets directs sur nos façons de communiquer et cela se vérifie notamment dans le domaine médical … plus particulièrement d’ailleurs dans le domaine dentaire.
Alors comment nos docteurs, placés en première ligne et dans un univers en constante évolution, se sont adaptés à ses nouvelles règles sanitaires ?
Quels sont les outils utilisés par ces praticiens pour continuer à s’informer, échanger et communiquer de façon efficace et à distance ?

 

La digitalisation, antidote de la distanciation

 

Les entreprises et organismes qui accompagnent le praticien ont dû s’adapter :

Plus de contact physique, plus de salles remplies pour découvrir les nouveautés, les cas cliniques du confrère, les partages d’expériences … Fini l’ADF, les grands évènements et conférences autour du monde du dentaire pour cette année. La réalité surréaliste est telle que l’information ne peut plus rassembler physiquement les praticiens mais elle doit tout de même l’impacter via des nouveaux canaux de communication. Ceux qui ne nécessitent aucun rassemblement.

La tendance numérique explose alors et tout devient digital voire même virtuel. La société Amann Girrbach par exemple a proposé en juin dernier son premier salon en ligne. Exocad quant à lui adapte son  » Insight « (les 21 et 22 septembre) en direct sur internet. Plus le temps passe, plus les entreprises s’équipent et proposent du contenu numérique pour continuer de répondre à la demande de renseignements techniques et matériels.
Les praticiens eux même se regroupent pour créer des interactions via les réseaux sociaux et continuer de s’apporter toutes les connaissances, informations et partages d’expériences. Comment ne plus connaitre aujourd’hui ces groupes ou pages qui s’imposent désormais sur facebook comme Frenchtouch Vs Covid 19 (3000 membres), French tooth (14 000 membres) ou WorkFlows qui est passé de deux mille membres à presque dix mille en seulement cinq mois. Ces groupes proposent des sujets dentaires variés, souvent autour du numérique, mettant notamment à disposition, en direct ou en replay, des conférences virtuelles gratuites,

Autre phénomène et non des moindres : les podcast du docteur Etcheverry « entretien avec un dentiste ».
Voici ici la belle découverte que l’on doit en parti à ce confinement et qui arrive de belle façon à mettre en lumière certaines personnalité du monde du dentaire.

 

 

Jérome Gallion, ancien rugbyman, Dr Yasmine Siad, autrice d’une bande dessinée et artiste autodidacte, Drs Jérémie & Marie Gauthier qui ont réalisé leur rêve de tour du monde … Autant de docteurs au visage et à la personnalité atypique, autant d’histoires qui nous évadent et nous transportent le temps d’une interview parfaitement menée par Florence. Elle nous raconte :

« A travers « entretien avec un dentiste » j’ai voulu sortir de l’ombre certains dentistes qui nous offrent par leur histoire une autre image de cette profession parfois décriée. J’interviewe des sportifs et anciens sportifs qui vivent leur passion à fonds et qui ont tant de belles aventures à partager,.. J’interviewe également des docteurs passionnés qui réussissent à nous transmettre les rêves et les valeurs de leur univers. Chaque dentiste a son histoire et celles que je mets en avant ont pour but de transmettre le bonheur de ceux qui les raconte. Pour moi, pour être heureux, il faut trouver un sens à son métier, sa vie. C’est en tout cas ce que je ressens dans mes interviews à travers les commentaires et c’est en tout cas ce que je souhaite faire ressentir à l’auditeur. »

Un podcast spécialisé par des dentistes et pour des dentistes ?

« Oui mais pas que … l’auditoire peut être très varié.
Cette idée est née de mon intérêt pour les podcast. J’en écoute beaucoup, j’adore ça. Lorsque j’en écoute un, je découvre les histoires des interviewés avec grand intérêt. Je ne suis pas forcement de leur milieu professionnel mais leurs paroles me touchent. Je me suis alors dis que ces histoires dans notre milieu pourrait permettre de mettre en avant certaines personnalités et surtout de casser cette image du dentiste sans histoire en le rendant plus humain »

L’effet confinement ? L’effet COVID ?

« par manque de temps je ne pouvais pas aller plus loin dans cette aventure de podcast. J’avais réalisé mes deux premiers tests grandeur nature mais c’était tout. Le confinement a eu du bon pour moi. Il m’a permis de me concentrer sur ce projet et de le mener à bien. De le structurer et de le partager avec de belles personnes. L’histoire est réellement partie de là.

D’interview en interview, la communauté s’agrandit et je souhaite grandir avec elle aujourd’hui. J’ai vraiment à cœur de me perfectionner et offrir du contenu toujours plus qualitatif à mes auditeurs. »

Le Covid nous prive de contacts … et aussi étrange que cela puisse paraitre, nous ressentons plus que jamais ce besoin de communication et de rapprochement. « Entretien avec un dentiste » répond avec exactitude à ses besoins en nous permettant de découvrir les belles histoires de ses confrères.

Bon an mal an, la profession se réorganise à vitesse grand V et s’adapte à cette nouvelle situation. Bienvenue alors dans un monde plus que jamais devenu 2.0 ! web conférences, webinars, Masterclass, podcast, salons virtuels, visites commerciales … plus de frontières, plus de masques, de sièges vides, les sujets sont à la carte et les inscriptions encore souvent gratuite apportent un contenu de qualité à des auditoires plus concernés.

Dental Inc n’est pas en reste et suit la nouvelle donne sanitaire en apportant gratuitement des webcams avec l’achat d’usineuse ou de matériels pour augmenter les interactions à distance avec l’interlocuteur et assurer des transactions « covid safe ».

 

La Digitalisation, bouclier de la transmission du virus au sein du cabinet

 

Les règles sanitaires imposées par l’épidémie de Covid-19 ont modifié en profondeur le fonctionnement des cabinets dentaires.
Le protocole mis en place pour limiter les risques de contamination impose une réorganisation de la profession : Renouvellement de l’air, Complément de protection / tenue professionnelle, Nettoyage des sols, nombre limité de personnes dans la salle d’attente…
Le docteur doit s’adapter à ces nouvelles directives : Moins de patients mais des RDV peut-être plus longs avec des diagnostics plus complets et la pratique de groupement des actes.

D’un simple détartrage on passe alors à une étude complète de l’anatomie dentaire du patient. Une façon de procéder, certes pas nouvelle, mais qui s’est accentuée en situation post covid.
Repenser sa façon de travailler est un moyen de s’adapter à la situation. Pour le Docteur Jean Baptiste Prudentos à Bordeaux, utilisateur d’outils numériques comme l’empreinte optique ou l’arc facial Zébris, le Digital est « le moyen de freiner la transmission du virus dans notre profession. »
La caméra intra orale évite les mains en bouches, les interactions et transmissions de données analogiques avec le laboratoire en passant par les mains d’un transporteur. Moins de contact, une communication plus fluide et plus rapide, plus de confort au fauteuil, plus d’hygiène … Et ces nouvelles technologies ne s’arrêtent pas à la simple prise d’image, elles permettent aujourd’hui d’ouvrir un spectre de diagnostics beaucoup plus large qu’avec une simple empreinte physique.
Les fichiers STL peuvent être facilement intégrés aux fichiers Dicom pour guides implantaires ou comme le décrit le docteur « avec d’autres STL comme ceux du Zébris qui permettent directement au cabinet de mesurer la force occlusale et d’étudier les dysfonctionnements pour proposer des techniques de rééquilibrage de façon chirurgicale et / ou musculaire. »

 

Alors empreinte optique, Arc facial numérique zébris, logiciel de planification exocad … autant d’outils qui prennent un tout nouveau visage aujourd’hui et qui selon certains devient une évidence dans ces professions dentaires à hauts risques.

 

La distanciation physique va fortement imprégner le mode de vie des professionnels du monde dentaire et stimuler de plus en plus le monde digital.
Il faudra composer avec des fonctionnements différents, et les gagnants seront ceux qui seront capables d’anticiper et de répondre aux besoins générés par ces nouvelles tendances numériques..

Nos dernières actualités

OneDDental, le nouveau centre de santé dentaire à la Défense

OneDDental, le nouveau centre de santé dentaire à la Défense

OneDDental nouveau centre de santé dentaire va ouvrir ses portes début janvier 2022 au niveau de l’Esplanade de la Défense… c’est l’occasion de mettre en avant ce projet ambitieux et innovant, véritable parcours de soins médicaux et dentaires dans un environnement qualitatif et éco-responsable. Entretien à suivre avec Jacques Besserat, co-fondateur du projet.