Les projets esthétiques virtuels : quel outil utiliser ?

Depuis le développement du numérique, l’esthétique du sourire a pris une place très importante dans les réhabilitations. Les projets esthétiques virtuels (PEV) sont désormais monnaie courante. Cet outil permet de montrer au patient le projet esthétique envisagé. Si de nombreux logiciels et programmes existent, tous n’ont pas la même qualité. Focus sur le module M-Smile du logiciel Ceramill Mind.

 

Les Projets Esthétiques Virtuels (PEV) : caractéristiques et délimitation

L’élaboration d’un projet esthétique virtuel débute grâce aux nouvelles technologies numériques : à l’aide de la photographie, il est possible de modéliser un sourire en 3D et d’élaborer son plan de traitement à l’aide de ce support virtuel.

Le but premier d’un PEV est d’optimiser le diagnostic et le traitement esthétique. L’autre aspect primordial est de communiquer de manière plus claire au patient concernant ses attentes, ses envies et le futur plan de traitement. De manière générale, cet outil va permettre d’aider à la fois le praticien et le laboratoire de prothèse en les guidant pendant la mise en place du processus.

 

 

L’outil essentiel du PEV : le module Ceramill Mind M-Smile

L’un des avantages principaux à utiliser des logiciels de design est qu’il permet d’accompagner pas à pas la réalisation du PEV en guidant le prothésiste. C’est une aide très précieuse car le protocole préétabli permet de gagner en efficacité : la réalisation se fait alors de manière plus rapide et plus précise.

L’autre point majeur réside dans la relation prothésiste-praticien-patient : la communication s’améliore lorsqu’on présente le projet esthétique virtuel. Le patient peut alors mieux se projeter car le rendu du PEV est réaliste.

 

 

Le module M-Smile du logiciel de design Ceramill Mind Exocad permet aux prothésistes de réaliser un mock-up virtuel et d’accompagner les praticiens dans la réalisation de leur plan de traitement. Grâce à l’intelligence artificielle, le module M-Smile permet d’évaluer de manière fiable la faisabilité prothétique. De plus, le processus est simplifié car le logiciel s’intègre parfaitement à la CFAO.

 

Découvrez le module en vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=hvtRwCilI3c

 

Les fonctionnalités du module M-Smile :

  • Visualisation de la restauration définitive avant la fabrication de la prothèse dentaire.
  • La planification esthétique à partir de photos permet d’accroître la satisfaction et l’acceptation du patient.
  • L’intégration des proportions faciales ainsi que des lignes directrices prédéfinies simplifient la planification esthétique.
  • Confort maximal grâce au transfert automatique en 3D et au flux de travail Ceramill guidé par assistant.
  • Flexibilité totale : utilisable pour tous les types d’indication disponibles.

 

 

Interview de Damien Gayet, gérant d’Héphaïstos 3D et utilisateur du module

 

 

  • Dans quels cas utilises-tu Ceramill ? Beaucoup de praticiens font appel à ce module ?

 

« Je l’utilise pour faire de la projection esthétique. Il faut au préalable la mise en place d’un bon protocole photo avec le praticien. Le module M-Smile est un bel outil pour visualiser les cas, se projeter dans le plan de traitement et communiquer avec le praticien. J’ajouterai même plus : c’est un véritable vecteur de communication pour travailler en binôme avec son praticien.

Le module permet d’apporter une aide supplémentaire dans son travail et permet d’avoir une seule et même vision avec le praticien. J’utilise beaucoup le module pour les cas complexes car c’est une aide très précieuse pour visualiser de manière précise les cas et bien comprendre les attentes du praticien.

C’est une solution et un protocole que je propose moi-même aux praticiens pour les cas complexes. De leur côté, ils doivent établir un protocole bien précis (prise de photo avec un angle particulier par exemple) et le respecter à la lettre pour que le « match » s’effectue bien et pour assurer la réussite de la projection. Cela peut être contraignant mais si tout est bien réalisé, la visualisation va être parfaite.

Parfois, le patient peut être intégré dans le processus mais le fait de visualiser directement avec le mock-up en bouche est bien plus parlant que de le faire à travers un écran.

 

 

  • Au niveau de la formation sur le logiciel, comment ça s’est passé ?

 

« Je me suis auto-formé sur le logiciel et sur les outils numériques de manière générale. Je suis également formateur Exocad et donc je forme régulièrement sur ce module Ceramill M-Smile.

Ça reste assez minoritaire en formation, mais ça se développe de plus en plus avec l’intensification des projets esthétiques. La vraie problématique du module c’est de combiner à la fois de la 2d et de la 3d (photo et modélisation) donc parfois le logiciel demande une technique particulière à avoir et parfois le « match » ne se fait pas si le protocole photo n’est pas bien réalisé.

Mais en utilisant un outil révolutionnaire qui se nomme la facecam, c’est souvent bien plus pratique car on a une meilleure perception des choses. Elle demande par contre au praticien de s’équiper. »

 

 

Retrouvez-nous sur les réseaux :

Facebook : https://www.facebook.com/dentalinc

Instagram : https://www.instagram.com/dental_inc_/

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/dentalinc-bordeaux

Nos dernières actualités

Le Zebris : outil d’occlusion et de communication avec le laboratoire !

Le Zebris : outil d’occlusion et de communication avec le laboratoire !

Le système Zebris for Ceramill permet d’enregistrer le mouvement des mâchoires (l’occlusion) sans contact. C’est un arc facial numérique qui s’intègre parfaitement dans le flux de travail depuis le cabinet et jusqu’au laboratoire de prothèse. La plage de mesure est parfaitement adaptée aux réglages nécessaires utilisés par les articulateurs mécaniques et virtuels. Ses nombreuses fonctionnalités ne peuvent pas être réduites à sa simple fonction d’arc facial numérique.